Hors du bistro, la politique !

Archives de décembre, 2007

Smoking or not ?

Amusant la période ! On entend beaucoup de conneries sur la cigarette ! Sous prétexte que Nicolas Sarkozy est président, on présente l’interdiction du fumer comme liberticide. Je suis moi-même fumeur et ça me fait chier de devoir sortir pour en griller une ! Cela dit, depuis le temps qu’on n’a plus le droit de fumer au bureau, je n’en suis pas mort…

Je rejoints un peu la position de mon copain Dagrouik, il est asthmatique et ne supporte pas la clope à un point incroyable, mais je ne n’ai pas ce soucis, je fume. Je regrette la position de Luc qui raconte n’importe quoi à un point d’oublier que la politique contient aussi la santé publique. Enfin, les débats des commentateurs du Cabinet me gonflent.

C’est sur ce dernier truc que je voudrais revenir. Les heureux débatteurs estiment qu’il faudrait des bistros avec et des bistros sans. Entendre de telles âneries me fatigue ! Il faudrait parfois regarder ce qu’est la vraie vie !

On ne parle pas que des bistros branchés dans le centre de Paris qui ont les moyens d’être non fumeurs car ils ont une clientèle pour, il faudrait aussi regarder les petits bistros, en province, en banlieue, ou même dans Paris, ceux qui ouvrent à 5 ou 6 heures du matin et qui ferment à 20 ou 21 heures : l’immense majorité des débits de boisson.

Les clients viennent, le matin, en sortant du métro, se taper un café en fumant une clope. S’il y a deux bistros côte à côte, un fumeur et un non fumeur, tous les clients iront dans le café fumeur. L’autre n’a plus qu’à fermer la porte. The pub is close ! The personnel is licencié…

Imaginons un bar tabac à côté d’une brasserie. Si les clients sont autorisés à fumer dans le bar tabac et pas dans la brasserie, la brasserie perdra 75% de son chiffre d’affaire entre 5 heures et 12 heures et entre 15 heures et 21 heures.

C’est clair : si les bistros ont le choix entre « non fumeur » ou « fumeur », les « non fumeurs » se casseraient la gueule, donc tous les bistros choisiront « fumeurs ». Si on veut une politique de santé publique, on ne laisse pas le choix…

Des jeunes fêtards qui dépensent 20 euros le samedi soir peuvent toujours penser qu’une politique de santé publique est liberticide, mais ce ne sont les 20 euros en question qui paieront les charges du bistro !

 

J’attends donc les propositions.

Vive les blogueurs

sitemeter.jpgCe con se fout se fout de ma gueule.

Monsieur Poireau

Je connais au moins 118 blogs qui n’ont pas encore mis un lien sur Monsieur Poireau.

Bonnes fêtes quand même. Surtout, à toi, machin.

Hop ! 100 pour Equilibre Précaire

ep100.jpg L’authority d’Equilibre Précaire atteint 100, juste trois mois après l’ouverture ! Continuons à en parler.

Pouf pouf !

poufpouf.jpg

J’ai rencontré Gilles Chopard

C’est le candidat soutenu par l’UMP pour l’élection municipale au Kremlin-Bicêtre. Je le raconte .

Nuage de Tags